Quand Mick Jagger déjeune au Courtepaille de Survilliers (de l’importance des bons emplacements)

Le 28 septembre 2020 par Magazine En-Contact

Et c’est pour une bonne raison que différents acquéreurs (Buffalo Grill, le groupe Bertrand) se sont disputés la reprise de la célèbre enseigne de restauration (que le tribunal de commerce d’Evry a finalement décidé de confier à Buffalo Grill ): Courtepaille dispose de bons emplacements. Bio C’Bon également. 

« Dominic, do you want to have lunch today? Let’s go spend some plastic money ! »
1980, le manager des Stones contacte Dominic Lamblin, l’homme qui a accompagné quarante ans les Stones, au sein des différentes maisons de disques ou labels où il a travaillé.
Les rockers anglais cherchent un studio pour l’enregistrement de leur prochain album, Tattoo You, en France et a priori, ils ne désirent pas utiliser les studios Pathé Marconi, à Boulogne-Billancourt. « Mick voudrait utiliser le studio mobile et trouver un local dans un coin tranquille à Paris ou dans une campagne environnante. Nous voilà donc partis tous les trois en quête de quiétude. Nous nous sommes rendus dans le Val d’Oise quand la faim commence à nous tarauder. Au vu de l’heure et du lieu, il ne faut pas avoir des exigences démesurées. Tout ce que je parviens à dénicher, c’est un Courtepaille d’autoroute à Survilliers. Ce n’est pas exactement l’ordinaire de Mick, ni le mien non plus du reste, mais il s’en fout. Ça fait partie de ses aspects remarquables. Il a beau être la rock star numéro 1 au monde, il ne tient pas à être traité comme telle en permanence. Manger un steak-frites au milieu des routiers, ça lui va très bien. Il vit la chose avec tant de naturel que sa présence passe d’ailleurs inaperçue. »

Courtepaille dispose de très bons emplacements en France comme cette anecdote le rappelle. Rien de nouveau sous le soleil (les bons emplacements valent de l’or, en témoigne également la bagarre pour la reprise de Bio C’ Bon) sinon qu’à l’époque, les clients des restaurants n’avaient pas ni la possibilité ni pour habitude de laisser un avis sur la qualité des frites ou la propreté des toilettes. Dommage, ce doit être agréable et efficace d’avoir un post, une review de Mick, sur les Pages Jaunes ou dans Google Business, associé au site web de votre entreprise. Pour la petite histoire, cette quête d’un studio en banlieue n’aboutira pas, bien que l’équipe ait également visité le Château d’Hérouville. Le mobile studio sera finalement garé près du studio HIS, à Bercy, un studio de répétition, peu onéreux à louer et sans voisinage. On pouvait y faire du bruit sans gêner les voisins. Start me up y sera enregistré.

C’est bon de le savoir : à NYC, les emplacements dans les parcs gérés par la municipalité sont mis aux enchères tous les cinq ans. Le plus cher d’entre eux, comme vous pouvez le lire ici, est un stand de hotdogs situé près de Central Park : 289 500 dollars par an.

Par Manuel Jacquinet 

Avis vérifiés, certifiés, avis truqués, filtrés?

*Satisfaction, comment j’ai survécu à 40 années avec les Rolling Stones, de Dominic Lamblin, éditions Larousse.

La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire