L’expérience client fait une halte à Cannes, sur la Croisette, pour notre bonheur

Le 13 mai 2019 par Magazine En-Contact

La solitude du livreur de colis et la hotline anti-harcèlement, voilà deux des actualités cannoises qui indiquent que le cinéma n’est pas une bulle déconnectée du monde réel. 

• Ken Loach, portraitiste aigu et concentré du monde contemporain, livrera en compétition officielle Sorry we missed you, une chronique sur les livreurs de colis qui œuvrent pour ces plateformes devenues omniprésentes dans nos vies. Derrière Frichti, Uber, Amazon ou Mondial Relay se cachent et vivent en effet des livreurs. On a hâte de voir le récit qu’en a tiré l’artiste et son compère, Paul Laverty. La supply chain, c’est la clé !

• Sans qu’on ait pu se le faire confirmer officiellement, on croit savoir que la hotline anti-harcèlement qui avait été créée l’an passé a été renouvelée (voir notre billet à ce sujet).
Grâce à une meilleure connaissance des volumes d’appels et des pics de sollicitation, gageons que les chargés d’appels ne vivront pas un enfer. Ce qui serait bien même, c’est que les agents soient payés à ne rien faire.
La mairie de Cannes, qui dispose de sa propre plateforme téléphonique (45 000 appels pris par an), n’est pas en charge de cette hotline. Les esprits chagrins diront qu’on aurait pu mutualiser ceci sur un seul plateau.

Par la rédaction d’En-Contact

 Photo de Une : Sorry we missed you de Ken Loach – © Joss Barratt

La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire