Les caisses d’allocations familiales seront encore plus débordées

Le 11 février 2010 par Magazine En-Contact

Les caisses d’allocations familiales vont être en charge dès le mois de mars, en plus de leurs missions actuelles, du suivi et du soutien des allocataires en instance d’expulsion de leur domicile.

Commander ce numéro

Jean-Louis Deroussen, Président de la Caisse nationale d’allocations familiales, tire la sonnette d’alarme : « L’idée est bonne, encore faut-il avoir les moyens de la mettre en œuvre. »

Le risque d’une congestion totale des services en période de crise et alors qu’on ne cesse de rajouter de nouvelles missions à l’organisme est en effet une menace bien réelle. « Depuis un an, nous avons ainsi dû gérer 40 % d’appels supplémentaires, mais aussi 20 % de courriers et 25 % de visites en plus. Certaines agences ferment leurs portes au public afin de traiter les dossiers “en stock”. Beaucoup de nos salariés travaillent le samedi pour désengorger le circuit. En résumé, nous sommes en permanence à flux tendu, malgré le recrutement de 1 257 personnes dans le cadre du RSA. »

On comprend pourquoi Jean-Louis Deroussen s’oppose avec autant de véhémence à la politique de non-remplacement d’un agent sur deux partant à la retraite.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire