Non classé En-Contact n°53 > indiscrétions

Le 13 janvier 2010 par Magazine En-Contact

Téléperformance France a-t-il perdu sa vista ?

Pendant des années, le leader mondial des centres d’appels a démontré sa capacité à gérer les questions sociales, dans un secteur qui en suscite beaucoup et à concilier capacité à attirer les talents et croissance. Actuellement c’est une toute autre actualité qui met le groupe à la une des médias. Tandis que son plan de sauvegarde de l’emploi est contesté par le juge, un groupe de salariés a envahi ces derniers jours les locaux d’Orange France-Télécom à Ivry, ainsi que le siège de Canal Plus – avec une intrusion même dans le bureau de Bertrand Meheut pour protester contre la fermeture de certains sites en France et les propositions de mobilité faites aux salariés. Parallèlement, l’attribution, puis la perte du label de responsabilité sociale, puis la contestation de cette perte par la direction indiquent que les équipes dirigeantes du groupe ne semblent plus complètement maîtriser leur sujet. Elles ont par contre conservé la fâcheuse habitude, pour un groupe coté, de ne pas répondre aux sollicitations de la presse : les journalistes sont principalement conviés aux présentations des résultats financier, pour le reste, circulez il n’y a rien à voir.
L’annonce du lancement de l’offre Platinum (une offre de services déclarée et garantie comme plus qualitative) en avant-première au Brésil suffira-t-elle à rassurer ?
La seule réussite financière peut-elle être considérée comme un gage de pérennité ?
Dans notre prochain numéro, un reportage complet sur Téléperformance en France et dans le monde.

Du rififi à Alès chez Call Expert : une agitation justifiée ?

Alès, 120 employés, l’un des deux principaux sites en France de l’outsourceur, notamment spécialisé dans le monde du tourisme, connaît depuis quelques mois une actualité mouvementée qui ne manque pas d’inquiéter les élus locaux. Le président de la société a annoncé tout d’abord qu’il allait fermer le site, puis que celui-ci serait vendu à un investisseur intéressé, puis enfin que ce site allait rester dans le giron du groupe qui a parallèlement transféré son siège social de Paris à Abbeville, son autre site de production. Outre les édiles locaux de la ville du Gard, quelques grands clients s’interrogent sur l’avenir de la société qui a multiplié les déclarations ces derniers mois.
Bertrand Delamarre, président du groupe, indique que « tout va bien chez Call Expert ». « Nous avons eu le projet de céder le site d’Alès pour reconcentrer nos activités sur Abbeville. Aucun repreneur ne nous ayant apporté les garanties nécessaires nous avons finalement décidé de conserver le site. Quant aux rumeurs sur le passif social de l’entreprise et de la filiale d’Alès, elles ne sont pas fondées. Call Expert a même signé de nouveaux contrats qui seront mis en production à Abbeville notamment en janvier et qui justifient l’extension du site de la Somme. Nous réaliserons fin 2009 un chiffre d’affaires équivalent à celui de 2008 à savoir 18 millions d’euros. »

France 2 : Envoyé Spécial s’intéresse aux centres d’appels

La fameuse émission de France 2 devrait consacrer en janvier 2010 l’un de ses reportages au secteur des centres d’appels. Stress au travail, suicides chez France Télécom qu’on a beaucoup associés à la pression sur les plateaux téléphoniques, l’émission saura-t-elle donner un éclairage complet d’un secteur très souvent critiqué mais mal connu des médias ? En tout état de cause, Elsa Fayner, l’une des journalistes en charge de réaliser le reportage commence à bien connaître le secteur : elle avait écrit il y a deux ans. Et pourtant je me suis levée de bonne heure, un ouvrage très médiatisé qui racontait notamment son incursion dans le monde du travail, après s’être fait embaucher comme télévendeuse chez Safig, ou comme femme de ménage dans un hôtel.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire