Faut-il investir dans Hubware ? Zaion, Sereneo ?

Le 4 mars 2020 par Magazine En-Contact

L’IA n’est pas un mot magique mais de temps à autre, ça délivre…

Droit au but est, parait-il, la devise préférée du dirigeant de l’entreprise Huwbare et co-fondateur, Alexis Laporte, qui indique que son entreprise améliore le service client et les réponses des chargés de clientèle, grâce à des pré-réponses dont la fourniture est facilitée par l’IA (intelligence artificielle). Incubée initialement par Zendesk, l’entreprise a déjà levé 1,4 millions d’euros et rechercherait 1 million d’euros pour ses développements techniques et le soutien de sa croissance commerciale.
Si l’on a les proches profondes, et même s’il a été impossible de disposer d’informations factuelles de la part des fonds qui l’ont jusque-là financée, tels Side Capital, le coup se tente. L’automatisation des réponses en service client n’a guère transformé la promesse jusque-là mais l’Enseeiht (l’école toulousaine dont sont issus quelques-uns des membres de l’équipe)  forme et a formé de bons ingénieurs en expérience client tels Ahmed Belahsen, l’un des pionniers des call au Maroc ( MCC Call Center ) ou Franck Méchineau ( Voxpay ). On peut se laisser tenter, voire, si l’on était Tessi ou d’autres acteurs du BPO (Majorel ? ) « convoquer » assez  vite Laporte. Un POC, avec un peu de sous consacré pour le faire dans de bonnes conditions, c’est efficace.  ( arrêtez avez vos POC gracieux 🙂 )
Si les mots IA et automatisation des processus ou du traitement de la voix ne vous effraient pas, on la jouera façon Robert Monteux* (Le Revenu Français) sur deux sociétés qui traitent de ces sujets et sont particulièrement expérimentées dans l’engagement des clients : Sereneo, le discret mais efficace concurrent de PEGA (en très résumé) ou Zaion, selon nous l’une des pépites du callbot en France (Ilibot by Viavoo en est une autre). L’équipe, emmenée par Franz Fodéré et Khalid Achiakh, n’a rien à envier d’un point de vue technique et performance commerciale à celles de Watson (IBM) ou d’Odigo et ses callbots marchent. Bien. Très bien même, selon ses clients (Generali, Europ Assistance, le Crous, Eau de Paris, etc.). L’entreprise préparerait selon nos sources une très grosse levée de fonds, en correspondance avec la croissance qu’elle a démontrée l’an passé. De son côté, Sereneo, dirigée par Fréderic Godefroy serait également en phase d’ouverture de son capital.



Les deux mettent le cap sur l’Afrique et présenteront leurs réalisations lors du Tanger CX Forum tout comme Zendesk qui accélère sur l’Afrique.
Le revenant des centres d’appels, Anthony Dinis, lui a bouclé sa levée de fonds récemment, comme indiqué dans nos colonnes.

Par la rédaction d’En-Contact

 

*Ses éditos intégrant ses conseils d’investissement ont été mythiques.

 Photo de Une : Denis Marsault dont les laboratoires d’IA de MyOpla à Tanger et Tétouan testent souvent ces nouvelles solutions – © Edouard Jacquinet

 

La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire