Erreur d’aiguillage dans la portabilité de son numéro : elle réclame 200 000 euros à SFR

Le 4 janvier 2012 par Magazine En-Contact

Depuis que le droit nous autorise à conserver notre numéro de téléphone portable malgré un changement d’opérateur sans frais, ce type d’opération est généralement source d’une période de stress. Pourra-t-on réellement conserver son ancien numéro ? L’attente dure plusieurs jours. Mais il y a pire. Le numéro d’une mère de famille de 46 ans – ironie du sort, téléopératrice de son état – après qu’elle ait changé d’opérateur, a été en effet attribué à quelqu’un d’autre. Une autre personne qui a pu ainsi consulter tous les messages adressés à l’ancienne titulaire, qui elle se morfondait de ne plus rien recevoir – et surtout pas les réponses à ses demandes d’emploi. Ce n’est qu’en récupérant son numéro qu’elle s’est rendue compte qu’une entreprise l’avait contactée pour une proposition d’emploi pouvant déboucher sur un CDI – trop tard. SFR, le nouvel opérateur responsable du transfert, s’en émeut et, lui propose … de lui offrir deux mois d’abonnement. Peu amusée, la mère de famille demande elle 200 000 euros à l’opérateur devant le tribunal de commerce de Châlons-en-Champagne.
Quel que soit le résultat de cette action, on ne saurait trop conseiller à nos lecteurs de ne pas changer d’opérateur pendant une période il est particulièrement important d’être joignable, comme pendant une recherche d’emploi par exemple…

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire