Du Couvent des Oiseaux à Yaoundé

Le 20 décembre 2018 par Magazine En-Contact

Rencontre avec Corinne Fleischman, entraineuse des Lions Indomptables camerounais.

Itinéraire d’une dame qui n’a pas la langue dans sa poche, n’a pas l’intention qu’on la mette à la retraite et forme désormais les Lions Indomptables camerounais de la télévente… et de la vente au rebond. Qu’est-ce qui destine certains d’entre nous à s’engager dans une voie, à ne pas la quitter alors que celle-ci semblait improbable, au regard du milieu qui les a vu naitre ? C’est la question qui vient à l’esprit si l’on croise, un jour, le chemin de Corinne Fleischman. Et il est plus probable que la rencontre survienne sur un plateau de centre d’appels que dans la rue Scheffer, qu’elle a quittée il y a longtemps.

La meilleure assistante qu’aie jamais eue Daniel Julien

« Ma mère avait créé une maison de couture, et habillait des célébrités du monde entier. J’ai donc été ouverte sur le monde très vite, et ai eu la chance de bénéficier, à un âge ou on est une éponge, de ces apports culturels. Mon père était très exigeant sur mon éducation. Il m’emmenait tous les dimanches à la Comédie Française découvrir les classiques du théâtre, et me faisais lire. J’ai fini par faire 7 ans de théâtre… Ça m’a donné une aisance terrible. »
A 20 ans, Corinne a déjà̀ fait les 400 coups : elle a déserté le Couvent des Oiseaux pour le Lycée Molière, elle a pris mari, a dit oui à ce premier mari à Saint-Louis des Invalides… et s’est passionnée pour l’histoire de l’art. Elle rentre chez Publicis, pour son premier poste. Libre et curieuse, elle quitte Publicis rapidement, et les aventures, de Corinne épisode 2 s’écrivent chez Teleperformance, ou elle entre au début des années 80, en tant qu’assistante directe de Daniel Julien. A l’époque, Daniel Julien n’a pas 30 ans, l’entreprise n’a pas encore 500 collaborateurs. Ses gros clients sont France Télécom, Canon, Conforama…
« Il était incroyable, il pigeait les trucs au quart de tour mais il était également infernal, si exigeant avec tous ceux qui l’entouraient. ‘Vous ne l’ouvrez que si vous avez quelque chose d’intelligent à dire’, voilà ce qu’il était capable de lancer en début de réunion, ça calme… »
Elle reste chez Teleperformance 5 ans. « C’était les grandes années, tout le monde voulait nous rencontrer pour découvrir le télémarketing, comprendre comment des appels pouvaient créer des ventes ou appuyer, voire remplacer les commerciaux. Quand j’y pense, on a vécu une époque incroyable. »
Son sens de la répartie, sa voix reconnaissable entre mille et sa passion du contact ne pouvaient pas d’ailleurs l’amener dans une autre industrie que celles des centres d’appels. Pronytel, Syscall, Armatis, toutes les grandes maisons ont vu passer Corinne, parfois comme une météorite.

Les Lions Indomptables

La voix chantante et son rire sonore résonnent désormais, environ deux semaines par mois, sur les plateaux de VIPP, à Yaoundé. Les centaines de positions créées cette année par le seigneur de Gray, en Haute Saône accueillent chaque mois des talents bruts qui ont besoin d’apprendre tant la structure d’un entretien que l’art de la reformulation.
« J’ai connu Charles-Emmanuel il y a plus de 20 ans, parce qu’il aime la déco, comme moi. J’aime bien ce gars et ce qu’il fait au Cameroun, c’est incroyaaable ! Le projet me sied à merveille : j’apprends à cette jeunesse pleine d’énergie à devenir des pro de la vente. Il correspond à mes propres choix de vie, une manière de faire profiter de ma longue carrière passionnante dans ce métier. C’est ce que j’aime faire aujourd’hui, et qui entretient ma propre jeunesse ! »

Une question à Charles-Emmanuel Berc

Pourquoi avoir choisi Corinne Fleischman pour vous accompagner sur votre projet africain ?
Corinne est une pro comme il en existe peu. Elle a été une des pionnières de ce métier et l’a vu évoluer. Elle est passionnée, c’est ce qui la rend excellente dans les missions qu’on lui confie. Elle prend les choses avec cœur et authenticité, simplement. Aujourd’hui, Corinne occupe sa retraite à ce qu’elle aime faire : transmettre son savoir auprès de jeunes avides de connaissance, auprès desquels ses apports sont pertinents. Corinne est technique, et elle leur démontre à chaque intervention que le succès est à leur portée s’ils s’approprient ces techniques. Elle magnifie leur talent en leur apportant structure et méthode. Ensuite, son expérience, sa manière d’être et sa pédagogie inspirent le respect. Cela donne du poids à nos formations initiales et continue, dans l’amélioration constante de la qualité de nos prestations. Nous souhaitons que Corinne nous accompagne encore longtemps !

Par Manuel Jacquinet

Découvrez sur bloumbergtv.fr l’interview exclusive de Corinne Fleischman.

La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire