Amazon et la SNCF deviennent sponsors de l’INRC (Les vécés étaient fermés de l’intérieur)

Le 19 décembre 2017 par Magazine En-Contact

A quoi sert l’INRC, l’Institut National de la Relation Client dont l’assemblée générale se tient ce soir, mardi 19 décembre ?

• option 1 : à développer la culture de la relation client en France ?
• option 2 : à rien mais il va pivoter, comme toutes les start-up qui doivent changer de modèle pour… ne pas mourir ?
• option 3 : c’est plus complexe que ça, en fait l’INRC est un peu le groupe Bilderberg de la relation et des services clients. Il faut en être ?
• option 4 : à facturer des cotisations de sponsoring pour tester un nouvel algorithme d’UX design également redoutable en matière d’engagement client…

 

Lors du French Forum 2015 – © Edouard Jacquinet

 

Dirigée par Michel Guido (voir le cycliste heureux à gauche sur la photo), l’institut annoncera ce soir son plan stratégique, lors d’une allocution de Marie-Claire Capobianco (BNP) sous le haut patronage du « best friend for ever » (depuis hier) d’Amazon : Bruno le Maire et de Mme La Ministre : Muriel Penicaud. Le GIGN et toutes les BRI de France sécuriseront l’évènement au regard de l’enjeu que constitue une telle concentration d’énergie au service de l’expérience client.
Les noms des nouveaux sponsors de l’institut seront officiellement dévoilés. Amazon, champion du service client en serait, ainsi que la SNCF, qui désire hausser son niveau de jeu dans le domaine. Elle sponsoriserait une chaire « information des clients par SMS et chatbot ».
Les candidatures en tant que sponsors de Direct Energie et de la Maif ont été refoulées, après examen attentif des dossiers. « Niveau de jeu trop élevé, n’a rien à apprendre, susceptibles de prendre le pouvoir », lit-on dans les comptes rendus d’évaluation des dossiers, selon une source confidentielle.

Bon vous l’avez deviné, tout ceci n’est pas très sérieux :
On n’est pas sérieux quand on a 17 ans…
Et il faut dire aussi, tout de même, qu’être capable, lorsqu’on est un cadre dirigeant d’une banque véloce, de déclarer comme la présidente de l’INRC dans la presse économique ce matin que « le besoin d’empathie humaine au-delà des algorythmes est une réalité »… C’est tout de même hardi et très disruptif.
Longue vie donc à l’INRC. Pour sa part, la rédaction du magazine regardera ce soir, avec ses invités, un film culte : Les vécés étaient fermés de l’intérieur. Tant qu’à se marrer en dégustant des Miko glacés, autant le faire avec des poilades déclarées.

ATTENTION : ceci est un billet d’humeur. Toute reprise sur Linkedin est susceptible d’endommager votre carrière. 😉

Retrouvez l’agenda d’En-Contact.

 

Par la rédaction d’En-Contact

 

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Une réponse à “Amazon et la SNCF deviennent sponsors de l’INRC (Les vécés étaient fermés de l’intérieur)”

Laisser un commentaire